friction

friction

friction [ friksjɔ̃ ] n. f.
• v. 1370; lat. frictio
1Manœuvre de massage consistant à frotter vigoureusement une partie du corps pour provoquer une révulsion ou faire absorber un produit par la peau. « une cyanose épaisse avait dépassé le genou [...] Toutefois sous les frictions [...] la chair s'amollissait, tiédissait » (Giono). Friction au gant de crin. Friction à l'eau de Cologne. Se faire faire une friction (du cuir chevelu) chez le coiffeur.
2(1752) Phys. Résistance à un mouvement relatif entre des surfaces de contact. frottement. La friction est une cause d'usure et de grippage que le graissage atténue. Forces de friction ( frictionnel) . Bruit de friction. fricatif. Mécan. Cône, galet, roue de friction, organes qui transmettent un mouvement de rotation par leur contact sans glissement. Embrayage à friction, conique, cylindrique.
3Géol. Brèche de friction : roche résultant du broyage réciproque de deux couches géologiques.
4Fig. Heurt, désaccord entre personnes. frottement, tirage. « Il y avait de perpétuels conflits [...] tout devenait cause de friction » (Maurois).

friction nom féminin (latin frictio, -onis, de fricare, frotter) Manœuvre qui consiste à frotter vigoureusement une partie du corps. Massage des cheveux et du cuir chevelu avec une lotion parfumée. Désaccord, heurt résultant d'une opposition entre des personnes. Frottement se produisant le long d'un plan de faille et à l'origine de stries d'arrachements, de brèches (dites de friction). Ensemble des causes qui provoquent la dégradation de l'énergie mécanique en chaleur au cours de l'écoulement d'un fluide dans un conduit. (Cette dégradation est nommée perte frictionnelle.) Résistance que présentent deux surfaces en contact à un mouvement de l'une par rapport à l'autre. ● friction (synonymes) nom féminin (latin frictio, -onis, de fricare, frotter) Désaccord, heurt résultant d'une opposition entre des personnes.
Synonymes :
- accrochage (familier)
- attrapade (familier)
- attrapage (vieux)

friction
n. f.
d1./d Action de frotter vigoureusement une partie du corps. Une friction avec un gant de crin.
d2./d TECH Frottement dur dans un mécanisme.
d3./d Fig. Heurt, désaccord. Il y a des points de friction entre le père et le fils.
d4./d ECON Frictions du marché: défaillances liées à un manque d'adéquation instantanée entre l'offre et la demande.

⇒FRICTION, subst. fém.
A.— Dans le domaine physique
1. [Le compl. d'obj. désigne une partie du corps humain]
a) MÉD. Frottements rapides, énergiques et répétés sur une partie du corps, à des fins thérapeutiques (pour faciliter l'absorption d'un médicament par la peau ou augmenter localement la circulation). Friction sèche, humide; faire une friction. L'ordonnance portait simplement des frictions de cette teinture sur les jambes (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 960). On peut employer les révulsifs comme la farine de moutarde en frictions sur la poitrine (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 27) :
1. Le traitement que l'expérience a démontré, depuis longtemps, comme le plus certain et le plus efficace pour combattre et détruire la vérole, est l'usage du mercure administré en frictions.
GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 536.
b) P. ext. Frottements énergiques et répétés sur une partie du corps pour la nettoyer (généralement avec l'aide d'un produit approprié). Je n'ai besoin que d'un bain et de quelques frictions d'essence pour redevenir aussi blanc que vous (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 522).
En partic. Friction (des cheveux) (à l'eau de Cologne). Le coiffeur essaya bien d'entraîner Wazemmes à des opérations plus vastes : coupe de cheveux, friction, etc. (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 294).
2. [Le compl. désigne des choses] Frottements de deux corps l'un contre l'autre. L'on entendait (...) la friction des caissons contre le quai (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 253).
Spéc., MÉCAN. Résistance entre les surfaces de deux corps en contact qui se déplacent l'un par rapport à l'autre. Tambour, embrayage à friction. Ces laveuses peuvent être actionnées électriquement avec un dispositif à friction (Lar. mén. 1926, p. 197). Ce corps S possède deux surfaces de friction tronconique (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 86).
[P. anal. de bruit] PHONOL. (cf. fricatif). ,,Qualité d'un son de la parole, de nature consonantique, produit par « un resserrement du chenal expiratoire qui ne va pas jusqu'à la fermeture » (A. Martinet)`` (MOUNIN 1974).
B.— Au fig., mod., au plur. Désaccords, heurts, conflits entre personnes. Les différents motifs de friction existants (PROUST, Fugit., 1922, p. 638). La présence de Mlle Lion nous évitait de perpétuelles frictions (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 52) :
2. ... je le nommai chef d'état-major général de la Défense nationale, poste essentiel dans la période d'opérations très actives, de réorganisation profonde et de frictions inévitables avec les alliés qu'ouvrait la libération.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 275.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1538 « frottement fait sur une partie du corps pour activer la circulation, guérir une douleur » (J. CANAPPE, 13e Livre de la méthode thérapeutique de Galien ds Fr. mod. t. 18, p. 271) d'où 1. 1752 phys. (Trév. Suppl.); 2. 1922 « désaccord » (PROUST, loc. cit.). Empr. au lat. imp. frictio, terme de méd., lui-même formé sur le supin frictum de fricare « frotter ». Fréq. abs. littér. :92.

friction [fʀiksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1538; lat. méd. frictio, de frictum, supin de fricare « frotter ».
———
I
1 Méd. et cour. Manœuvre de massage consistant à frotter vigoureusement une partie du corps pour provoquer une révulsion ou faire absorber un médicament par la peau. || Se réchauffer par une friction au sortir du bain, après la douche. || Friction sèche à la main, au gant de crin, à la brosse en chiendent. || Friction humide à l'alcool, à l'embrocation ( Massage), au liniment, à l'onguent. Onction. || Friction au baume acétique camphré contre les rhumatismes. || Friction à l'huile de camomille, à l'opodeldoch contre les douleurs. || Se faire une friction. Frictionner.
0.1 Pour le moment, il s'agissait de le rappeler à la vie, et il était probable que des frictions amèneraient ce résultat. C'est ce qui fut fait avec la vareuse du marin. L'ingénieur, réchauffé par ce rude massage, remua légèrement les bras, et sa respiration commença à se rétablir d'une façon plus régulière. Il mourait d'épuisement, et certes, sans l'arrivée du reporter et de ses compagnons, c'en était fait de Cyrus Smith.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 90.
1 Les frictions ont (…) d'une part un but hygiénique, d'autre part un but thérapeutique. On fait pénétrer, grâce à elles, dans l'organisme, des substances telles que l'iodure de potassium, le mercure, la belladone, le croton tiglium, etc.
Dr L. Hahn, in Grande Encyclopédie (Berthelot), art. Friction.
2 Il découvrit les jambes. Elles étaient de nouveau glacées, une cyanose épaisse avait dépassé le genou et marquait déjà largement les cuisses. Toutefois, sous les frictions qu'Angélo faisait aller de plus en plus vite, il lui sembla que la chair s'amollissait, tiédissait, reprenait un peu de nacre.
J. Giono, le Hussard sur le toit, II, p. 57.
2.1 Il tendit le bras vers un flacon d'alcool, mais par je ne sais quelle inspiration, j'avais porté la main sur ce flacon et de nouveau nos doigts se rencontrèrent. « Une petite friction », dit-il en souriant de toutes ses dents, et, d'un tampon d'ouate, je le frottai dans la nuque et sur les tempes tandis qu'il aspirait avec force les effluves; ce qui me permit d'insister à nouveau.
Pierre Klossowski, la Révocation de l'Édit de Nantes, p. 119.
2 Vétér. Action de frotter vigoureusement (la région endolorie du corps d'un animal) avec un topique liquide ou gras. Bouchonnement.
3 Nettoyage du cuir chevelu avec une eau aromatique, un produit traitant. || Se faire faire une friction (du cuir chevelu) chez le coiffeur. || Friction à l'eau de Cologne.
4 Pharm. Liniment préparé pour être administré par friction.
———
II
1 (1752, Trévoux). Phys. Résistance à un mouvement relatif entre des surfaces de contact. Frottement. || Forces de friction. || Broyage par friction. Trituration.
Mécan. || Cône, galet, roue de friction, organes qui transmettent un mouvement de rotation par leur contact sans glissement. || Embrayage à friction normale, conique, cylindrique. || La friction est une cause d'usure et de grippage que le graissage atténue. Antifriction. || La lime et la meule, outils agissant par friction.
2 (XXe). Cour. Abstrait. Désaccord entre personnes, heurt. Accrochage (fam.), froissement. || Cause, point de friction : sujet de mésentente, de discussion. || Ces frictions entre eux devenaient de plus en plus fréquentes.
3 Il y avait aussi de perpétuels conflits entre Jean, valet de chambre polonais, et les serviteurs berrichons (…) Enfin tout devenait cause de friction.
A. Maurois, Lélia, VI, p. 345.
3 Géol. || Brèche de friction : roche résultant du broyage réciproque de deux couches géologiques lors du glissement vertical qui détermine une faille.
4 Des cannelures parallèles subsistent (…) presque toujours (sur les parois des failles) et leur direction indique le sens dans lequel s'est produite la friction (…) Les brèches que l'on observe souvent le long des failles sont le résultat de la trituration des débris arrachés aux lèvres par le frottement, c'est ce que l'on a appelé des brèches de friction ou brèches de dislocation.
Émile Haug, Traité de géologie, t. I, p. 248.
4 Phonét. ( Fricatif). Frottement de l'air au niveau du rétrécissement du canal expiratoire produisant un bruit.
DÉR. Frictionnel, frictionner.
COMP. (Du sens II., 1.) Antifriction.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Friction — Fric tion, n. [L. frictio, fr. fricare, frictum,to rub: cf. F. friction. See {Fray} to rub, arid cf. {Dentifrice}.] 1. The act of rubbing the surface of one body against that of another; attrition; in hygiene, the act of rubbing the body with the …   The Collaborative International Dictionary of English

  • friction — Friction. s. f. Frottement moderé qu on fait en quelque partie du corps. Legere friction. user de friction sur les espaules, sur les jambes. se servir de frictions. les frictions soulagent. les frictions dissipent l humeur & ouvrent les pores …   Dictionnaire de l'Académie française

  • friction — I noun abrasion, antagonism, antipathy, attrition, chafing, clash, clashing, collision, conflict, contention, contravention, controversy, counteraction, disaccord, disagreement, discord, disharmony, dissension, dissent, dissonance, erosion,… …   Law dictionary

  • friction — (n.) 1560s, a chafing, rubbing, from M.Fr. friction (16c.) and directly from L. frictionem (nom. frictio) a rubbing, rubbing down, noun of action from pp. stem of fricare to rub. Sense of resistance to motion is from 1722; figurative sense of… …   Etymology dictionary

  • friction — [n1] rubbing abrasion, agitation, attrition, chafing, erosion, filing, fretting, grating, grinding, irritation, massage, rasping, resistance, scraping, soreness, traction, trituration, wearing away; concept 215 friction [n2] disagreement… …   New thesaurus

  • Friction — Friction. См. Трение. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • Friction — (v. lat.), Reibung, der Widerstand, welchen feste Körper bei Bewegung auf od. gegen einander leisten. Sie beruht größtentheils auf der Ungleichheit der Oberfläche der Körper, indem die hervorragenden Theile des einen in die Vertiefungen des… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Friction — Friction, lat. deutsch, Reibung …   Herders Conversations-Lexikon

  • friction — ► NOUN 1) the resistance that one surface or object encounters when moving over another. 2) the action of one surface or object rubbing against another. 3) conflict or disagreement. DERIVATIVES frictional adjective frictionless adjective. ORIGIN… …   English terms dictionary

  • friction — [frik′shən] n. [Fr < L frictio < pp. of fricare, to rub: see FRIABLE] 1. a rubbing, esp. of one object against another 2. disagreement or conflict because of differences of opinion, temperament, etc. 3. Mech. the resistance to motion of two …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”